24h PARIS #1

Candidat à la Mairie de Paris, je souhaite vivre et faire vivre Paris, de jour comme de nuit.

Ainsi, régulièrement, je vais, pendant 24 heures, à la rencontre à la rencontre de celles et de ceux qui font Paris chaque jour.

Cette démarche inédite est à l’image mon projet pour la Ville Lumière : elle mêle proximité, écoute, dialogue, enjeux stratégiques et sujets quotidiens.

___________________________


5 heures. Voilà, c’est parti pour les premières « 24 heures » ! Premier arrêt : au café Le Lakanal (14e) pour un café et un croissant plus que nécessaires à cette heure, et les premières discussions sur Paris.

On enchaîne avec une visite dans l’Institut Mutualiste Montsouris (14e) avec des personnels chaleureux et dévoués malgré des journées éreintantes et des responsabilités énormes. 2200 naissance/an, de jour comme de nuit !

L’étape suivante est gourmande : Christian Vabret, artisan boulanger et meilleur ouvrier de France, me reçoit à  l'Académie du pain (13e). Savoir-faire, excellence et exigence sont au rendez-vous dans cette boulangerie d’exception. Paris, c’est aussi le savoir-vivre et la gastronomie.

D’ailleurs, je continue par un passage au marché Blanqui (13e) aux côtés de ma collègue de l’Assemblée nationale Anne-Christine Lang. Des échanges avec les commerçants et les riverains et beaucoup de gourmandise. Ces marchés sont des animateurs de quartier autant que des ambassades du bien-manger à la française !

Ce sont ensuite des professionnels passionnés (et les bouts de chou) qui m’accueillent dans la crèche associative La Maison Kangourou sur le boulevard Auriol (13e). Alors que les familles fuient Paris, l’accueil des tout-petits est une priorité !

La matinée se poursuit dans le 5e avec une réunion publique improvisée avec de très nombreux marcheurs enthousiastes au Café Léa pour échanger autour de Paris et de ses enjeux.

Après une pause déjeuner pas volée, je suis attendu au PC Sécurité de la RATP pour une  autour de la sécurité des usagers des transports en commun à Paris et en banlieue. Un poste stratégique pour la métropole !

Après près de 10 heures de route, on continue avec une déambulation amicale le long des quais de Seine aux côtés de Mathieu Auzanneau, directeur du think-tank The Shift Project pour parler environnement et cadre de vie à Paris.

L’après-midi se prolonge avec une visite du Samu Social (12e)  à la rencontre celles et à ceux qui donnent sens aux mots solidarité et accueil. Notre combat contre la précarité n’est pas terminé, c’est une mission au quotidien !

Autre acteur engagé : la Recyclerie Emmaüs Coup de Main de la Porte de Montreuil (20e) qui œuvre pour l’insertion des gens et le réemploi des objets et à qui nous rendons visite en cette fin d’après-midi.

C’est en culture que se conclue l’après-midi avec une halte dans ce très bel édifice qu’est la Philharmonie de Paris (19e), à l’occasion de l’exposition Comédies musicales. Une parenthèse musicale et culturelle bienvenue !

Pour débuter la soirée, une réunion publique autour de la ville intelligente est au programme. Plus de 200 jeunes étaient présents au bar The Frog & Underground (2e). Quel enthousiasme ! Quels échanges !

Après le dîner en équipe, je me suis rendu avec mon collègue député Jean-Michel Fauvergue dans le commissariat du 14e . Entre accueil du public, surveillance depuis le centre dédié et patrouille sur le terrain, les forces de l’ordre sont mobilisées pour la sécurité des Parisiennes et des Parisiens.

Dernier arrêt : Saint-Germain-des-Prés ! Et c’est ainsi que se terminent mes premières 24 heures sur une note festive et dansante jusqu'à 5 heures du matin pour Vivre Paris jusqu'au bout de la nuit.