Cédric Villani invité du Grand Jury

Cédric Villani dévoile ses propositions sur l’Écologie

Lors de sa participation à l’émission Le Grand Jury, Cédric Villani a présenté ses propositions en matière d’Écologie. Il a également confirmé sa volonté de réduire l’affichage publicitaire à Paris.

Dimanche 27 octobre, Cédric Villani était l’invité de l’émission Le Grand Jury RTL Le Figaro LCI. A cette occasion, le candidat à la Mairie de Paris a dévoilé ses propositions en matière d’Écologie.

5 milliards d’euros d’investissements pour le climat

Cédric Villani entend ainsi engager 5 milliards d’investissements pour le climat, ce qui représenterait le double de l’investissement actuel. En conséquence, ces crédits alloués à la transition écologique permettront notamment :

  • De mettre en œuvre un plan zéro déchet sur le modèle de ce qui a été réalisé à San Francisco,
  • De créer un service de 150 navettes électriques ou à hydrogène à la demande disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ce modèle de microtransit a déjà été mis en place dans plusieurs villes et notamment à Berlin,
  • De financer un plan ambitieux de rénovation énergétique des copropriétés privées afin de réaliser des économies d’énergie. Il s’agirait de passer à 40 000 projets de rénovation par an contre 3 200 actuellement,
  • De généraliser le bio et de développer les circuits courts dans les cantines, les crèches et les EHPAD parisiens,
  • D‘expérimenter des quartiers apaisés comme à Barcelone où la circulation serait ralentie, réservée aux mobilités douces, aux résidents et aux véhicules de livraison,
  • D’engager un vaste programme de végétalisation.

Sur le vélo, Anne Hidalgo, c’est beaucoup de pagaille pour peu de résultats

Interrogé sur ses propositions pour développer l’utilisation du vélo à Paris, Cédric Villani a jugé que les résultats obtenus par Anne Hidalgo n’étaient pas à la hauteur : « L’écologie, ce n’est pas seulement des idéaux. C’est aussi de l’action. C’est faire les choses avec rigueur » a ainsi estimé le candidat.

« Aujourd’hui, la part des trajets en vélo à Paris est de 5%, on est loin de Strasbourg qui est à 16% et ne parlons pas de Copenhague ou d’Amsterdam qui ont fait des vraies transformations », a-t-il ajouté.

Mais le mathématicien a surtout pointé du doigt les insuffisances dans le déploiement du plan vélo de la ville de Paris qui a été réalisé à moins de 50%. Il a également proposé de développer un plan vélo à l’échelle de la Métropole ainsi que :

  • Des grandes voies cyclables métropolitaines.
  • De multiplier par deux les espaces permettant de franchir le périphérique (pont ou tunnels) pour les mobilités douces.
  • Des parkings sécurisés pour les vélos.
  • De généraliser Vélib’ à l’ensemble des communes de la Métropole du Grand Paris.

Vers une « ville sans pub »

Par ailleurs, Thomas Bourgenot, président de l’association « Résistance à l’Agression Publicitaire », a questionné Cédric Villani sur les projets d’autorisation de la publicité numérique.

Ainsi, Cédric Villani entend maintenir l’interdiction des panneaux d’affichage numériques (écrans) à Paris. Plus largement, il souhaite réviser le règlement local de publicité parisien pour aller vers une « ville sans pub ».

JE SOUTIENS LA CAMPAGNE DE CÉDRIC VILLANI

Faites un don pour financer la campagne de Cédric Villani

Je fais un don