Lettre de Cedric Villani aux Parisiennes et aux Parisiens

Lettre de Cédric Villani aux Parisiennes et aux Parisiens

Dans une lettre adressée aux Parisiennes et aux Parisiens, Cedric Villani développe sa vision pour les prochaines élections municipales et évoque notamment les questions liées à l’écologie à Paris.

Chères Parisiennes, chers Parisiens,

Comme bon nombre d’entre vous, je suis monté à Paris pour poursuivre mes études, à l’âge de 17 ans. Paris m’a offert ce qu’il y a de plus beau : la liberté et l’émancipation dans un environnement bouillonnant de créativité. Cette ville m’a permis de devenir l’homme que je suis, un père de famille, un scientifique, un enseignant, un citoyen engagé.

Je ne serai jamais un responsable politique comme les autres. Je souhaite mettre mon parcours singulier au service des Parisiennes et des Parisiens. Ensemble, nous pouvons ouvrir une nouvelle ère et sortir Paris des postures et des blocages qui conduisent à la dégradation de notre qualité de vie, de notre environnement. Paris n’est plus cette cité du progrès mais une ville qui se replie sur elle-même.

C’est pourquoi, après une longue réflexion et avec une détermination totale, j’ai annoncé, le 4 septembre dernier, ma décision d’être candidat pour devenir Maire de Paris. Je mesure pleinement les responsabilités liées à cette fonction et vos attentes légitimes, en particulier votre volonté d’une conduite rigoureuse des affaires municipales qui a tant fait défaut ces dernières années. Je sais aussi votre désir de voir notre capitale rayonner en France, en Europe et dans le monde. Demain je consacrerai toute mon énergie à faire de Paris, aux yeux du monde entier, la capitale de l’innovation, le point de rencontre entre les idées et les usages.

Mathématicien, si je me suis engagé en politique c’est justement pour remettre la technique, les sciences et le savoir au service du plus grand nombre. Beaucoup d’entre vous m’ont dit vouloir redevenir maîtres de leur destin.

Nous devons reprendre la main sur l’avenir de Paris, contrôler les spéculations immobilières et financières, nous libérer des appareils politiques et des chapelles idéologiques.  Nous devons remettre l’Hôtel de ville au service de ses habitants. Face à l’urgence climatique et à la pollution de notre ville, nous avons besoin d’une écologie éclairée par la science. L’efficacité doit l’emporter sur la communication.

Face à la menace de déshumanisation de la société, je veux renforcer la démocratie locale et directe, qui permettra d’agir à échelle humaine, dans son quartier et sa ville. J’introduirai donc une dose de tirage au sort pour constituer les listes que je présenterai dans chacun des arrondissements afin que 50 Parisiennes et Parisiens n’appartenant pas à des organisations politiques puissent accéder à des responsabilités dans notre ville.

C’est également pour cette raison que j’organiserai quatre grands ateliers de la « fabrique du nouveau Paris » qui permettront de faire dialoguer sur les grands enjeux les techniciens et citoyens, pour enrichir mon projet.

J’invite donc tous les Parisiennes et les Parisiens qui se reconnaissent à nous rejoindre pour redessiner les contours d’une ville douce et agréable à vivre. Une ville qui protège, une ville ouverte sur le 21ème siècle.

Renouons avec la grande Histoire de Paris. « Notre héritage n’est précédé d’aucun testament » disait le poète René Char. Paris a un grand héritage.  Et c’est ensemble qu’à partir d’aujourd’hui, nous bâtirons son avenir !

Fidèlement,

Cedric Villani

Découvrez l’interview aux Echos en intégralité