Les tours de Bercy-Charenton sont l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire

Pour Cédric Villani, les tours de Bercy-Charenton sont une erreur

Dans une interview au journal Le Parisien, Cédric Villani a critiqué le projet de tours à Bercy-Charenton. Le mathématicien et candidat à la Mairie de Paris a exposé sa vision de l’urbanisme pour Paris : une ville douce, moins dense et plus végétalisée.

Pour Cédric Villani, il faut retrouver la douceur du cadre de vie parisien : « On a besoin de respiration ». Soulignant la densification grandissante à Paris, Cédric Villani a vivement critiqué le projet de tours à Bercy-Charenton : « C’est l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire et que je réviserai. Six tours pour moins de 5% d’espaces verts c’est un contre sens historique. Ce projet n’est pas soutenable en terme de densité, d’engorgement du trafic et d’un point de vue paysager ».

Cette conception d’un urbanisme apaisé et faisant place à plus de végétalisation est, selon le mathématicien, cohérente avec les projets portés par d’autres formations politiques telles que Europe-Écologie, le MoDem et 100% Paris (Pierre-Yves Bournazel). « Sur beaucoup de sujet – a ainsi expliqué Cédric Villani – je me retrouve avec Europe Ecologie Les Verts, le MoDem ou le député (Agir) Pierre-Yves Bournazel. Avec eux je veux nouer des alliances sur le fond ».

Au cours de cet entretien, Cédric Villani est par ailleurs revenu sur son passage très commenté dans l’émission Quotidien. Le journaliste Paul Larrouturou avait en effet abordé la question de l’autisme. « J’ai reçu une quantité extraordinaire de messages de soutiens. Je le redis : la question n’était pas agressive. Elle a permis de réaffirmer qu’il faut accepter la singularité, l’originalité. Dans notre société, tout le monde a sa voix à donner ».