Démocratie active, les propositions de Cédric Villani

Cédric Villani propose de passer d’une démocratie participative, où les citoyens émettent des avis consultatifs, à une démocratie active qui leur permettra de codiriger la ville aux côtés de leurs élus. Paris doit devenir un laboratoire de l’innovation démocratique. 

500 000 parisiens sont membres d'une association

Seulement 15% des français font confiance aux partis politiques

A Paris, les nombreux conseils participatifs ont un rôle limité

Paris doit devenir le laboratoire de la démocratie active

Les Parisiens, comme les Français en général, se détournent des partis politiques traditionnels : seulement 15 % des Français leur font encore confiance pour répondre aux défis de notre pays. Cette crise démocratique ronge notre société, si elle n’est pas propre à la France mais traverse l’ensemble des démocraties occidentales, déstabilise durablement nos systèmes politiques comme en a témoigné le mouvement des Gilets jaunes.

Pourtant, si les citoyens se détournent des partis politiques, ils ne renoncent pas à l’engagement. 400 000 Parisiens sont membres bénévoles d’une association. Les citoyens ne veulent plus seulement être associés à des consultations ou à la désignation périodique de leurs représentants lors des élections. Ils aspirent à prendre pleinement part à la décision publique et déterminer directement les politiques publiques à l’échelle du quartier, de l’arrondissement ou de la commune.