Propreté, les propositions de Cédric Villani

Paris est devenue sale. Notre ville classée 67e métropole internationale au classement Mercer. La propreté est devenue une des principales préoccupations des Parisiens. Cette situation contribue à l’image dégradée de notre ville.

Les effectifs alloués à la propreté à Paris ont diminué depuis 2001.

Depuis cette date, la charge de travail a augmenté d’environ 30 %.

10 % de l’équipement de nettoiement est en panne ou en dysfonctionnement.

L’absentéisme des agents, lié à la pénibilité du métier, atteint jusqu’à 20 % dans certains ateliers

Le prochain Maire de Paris devra en œuvre des dispositions immédiates pour assurer la propreté à Paris. Il faudra aussi associer les citoyens à cet effort.