Cédric Villani et Baptiste Fournier

L’agrandissement de Paris, c’est le sens de l’histoire

Dans une interview au Journal du Dimanche, Cédric Villani a présenté son projet d’agrandissement de Paris. Selon le candidat à la Mairie de Paris, cet agrandissement va dans le sens de l’histoire.

« L’échelle métropolitaine est une communauté de vie. Nombreux sont les ­Parisiens qui travaillent à l’extérieur et les non-­Parisiens qui travaillent dans ­Paris. On peut vivre en cœur de ville et avoir sa famille en dehors, et inversement » constate le candidat à la Mairie de Paris. Selon lui, il faut donc agrandir Paris et proposer aux 22 communes limitrophes de devenir de nouveaux arrondissements de Paris. « C’est le sens de l’histoire ! » estime Cédric Villani en prenant pour exemple les différentes vagues d’agrandissement connues par la capitale. Le dernier agrandissement de Paris avait d’ailleurs été évoqué par le candidat lors de son dernier meeting au Trianon : « En 1860, des communes comme Belleville, Charonne, La Villette, Auteuil sont devenus des quartiers de Paris. Chacune a conservé sa singularité et sa fierté, chacune a donné à Paris, outre son territoire, un supplément d’âme. »

Selon Cédric Villani, les problèmes d’embouteillages (la majorité des voitures circulant dans Paris aux heures de pointes viennent de la couronne), de pollution ou encore de logements ne pourront se résoudre qu’à l’échelle du Nouveau Paris.

L'agrandissement de Paris
Cédric Villani propose de créer un Nouveau Paris qui intègrerait 22 communes voisines.

Pour construire le Nouveau Paris, le candidat aux élections municipales estime qu’une réforme du statut des maires d’arrondissements est indispensable : « J’ai rencontré plusieurs maires de ­communes voisines, hors caméras. Ils disent – outre que la qualité de dialogue s’est dégradée récemment entre ­Paris et sa couronne – qu’il n’est pas question pour eux de venir se mettre sous la tutelle parisienne. Mais ils admettent que l’agrandissement de Paris va dans le sens de l’Histoire et qu’on peut en discuter. À une ­condition : que les maires d’arrondissement soient dotés de vrais pouvoirs. »

Une concertation sera donc lancée au lendemain des élections municipales avec pour objectif d’intégrer les 22 communes limitrophes d’ici à 2030. Dans l’intervalle, un Conseil du Nouveau Paris sera créé. Il réunira les maires d’arrondissement et ceux des communes voisines pour réaliser des projets communs en matière de logement, de déplacement, d’urbanisme ou de mutualisation de certains services municipaux : « Je propose un plan d’investissement à hauteur de 300 millions sur la mandature, financés sur le ­budget de la mairie de Paris –, grâce auquel la Ville pourra ­co-investir dans des réalisations en couronne : des ­crèches, des équipements ­sportifs, aux tarifs homogènes, mais aussi des logements. On ne se ­contentera pas des transferts issus de la ­péréquation, on financera des projets auxquels on aura réfléchi ensemble. Un ­Parisien pourra ainsi bénéficier des services publics de l’autre côté du périphérique, et ­vice versa. Tout le monde y gagnera dans sa vie quotidienne. »

Cédric Villani présente son programme devant 1200 personnes au Trianon

Cédric Villani présente son programme en meeting au Trianon

Cédric Villani avait donné rendez-vous aux Parisiennes et aux Parisiens ce mercredi 5 février en meeting au Trianon pour présenter son programme. 1200 personnes avaient fait le déplacement pour cette belle soirée.

(suite…)
Nacer Kettane (Président et Directeur-Général de Beur FM) apporte son soutien à Cédric Villani

Avec Villani, Paris a de nouveau rendez-vous avec l’Histoire

Nacer Kettane (président-directeur général de Beur FM, membre du Conseil économique, social et environnemental) apporte son soutien à Cédric Villani.

(suite…)
Cédric Villani : Mon programme pour Paris est le seul crédible

Cédric Villani : Mon programme est le seul crédible

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, Cédric Villani dévoile les grandes lignes de son programme. Selon le candidat à la Mairie de Paris, son programme est « le seul crédible ».

A la veille de son meeting au Trianon, le candidat à la Mairie de Paris Cédric Villani a dévoilé les idées phares de son programme élaboré avec les citoyens lors des ateliers de la Fabrique du Nouveau Paris. Réagissant aux propositions formulées cette semaine par Benjamin Griveaux et Anne Hidalgo, le mathématicien déclare : « Je suis le seul candidat sans parti, et pourtant j’ai l’impression d’être le seul qui propose un programme sérieux, un programme de gouvernement. »

Cédric Villani rappelle ainsi son engagement pour la transition écologique avec un plan de 5 milliards d’euros d’investissements sur la mandature. Cet effort permettra notamment d’accélérer drastiquement le rythme des rénovations énergétiques des immeubles en passant de 4000 à 40000 opérations par an d’ici à la fin de la mandature. « On ciblera en priorité les passoires thermiques dans les HLM mais aussi les copropriétés » explique le candidat.

Pour végétaliser Paris, le candidat propose de créer trois promenades urbaines : « La principale reliera la Seine au Stade de France via le canal Saint-Martin. Je prévois notamment de découvrir une partie du canal Saint-Martin sur le boulevard Richard-Lenoir où il est souterrain et de piétonniser un des deux sens de circulation qui sera planté d’arbres. »

Pour accompagner cette transition, le candidat propose par ailleurs de consacrer 400 millions d’euros au vélo et de mettre en place un plan pour améliorer la sécurité piétonne sur le modèle de celui déployé par la ville de Oslo.

Les efforts se porteront également sur la propreté avec une réorganisation du service de nettoiement passant notamment par la mise en place d’un outil de cartographie en temps réel du niveau de saleté des rues pour gagner en efficacité.

Enfin, en matière d’éducation, Cédric Villani entend réduire les inégalités entre l’Est et l’Ouest parisien. « Entre un quartier modeste de l’est et un quartier privilégié de l’ouest de Paris, il peut y avoir une année de différence dans le niveau des programmes. C’est juste indigne » juge le candidat. Cédric Villani propose donc de mettre en place un accueil dès deux ans et un passeport pour l’art et la culture pour tous les élèves de la maternelle à la classe de troisième. L’anglais, les sciences et la musique seront revalorisées dans les activités périscolaires.

Comme il avait déjà eu l’occasion de l’annoncer dans Les Echos, Cédric Villani s’engage à ne pas augmenter les impôts et à financer son programme en optimisant les finances de la ville. Il propose donc un audit complet de la chambre régionale des comptes dès sa prise de fonction et une réduction des effectifs : « Pour diminuer les effectifs, on jouera sur le non-remplacement de départs à la retraite et l’application des 35 heures réelles dès 2021 ».

Découvrez le programme de Cédric Villani

Débat à la fondation Abbé Pierre avec Cédric Villani et Anne Hidalgo

Logement : Cédric Villani présente ses propositions

Ce vendredi 31 janvier, Cédric Villani a participé au débat organisé par la fondation Abbé Pierre autour de la thématique du logement.

Lors d’une table ronde à laquelle participait Anne Hidalgo (Paris en Commun) et Danielle Simonet (Décidons Paris), Cédric Villani a dressé un constat de la situation du logement à Paris.

Plus de 10 000 Parisiens fuient la capitale chaque année, principalement pour deux facteurs : la dégradation du cadre de vie et l’inflation immobilière. Avec un prix d’acquisition qui dépasse les 10 000 euros le mètre carré, Paris est devenue une ville de segmentation sociale. Paradoxalement, plus de 240 000 logements sont vides ou sous-occupés (ce qui représente 17% du parc locatif) alors que 240 000 personnes sont en attente d’un logement social. Enfin, Paris intra-muros ne présente presque plus de foncier disponible (moins de 500 logements neufs en 2018) : il faut donc travailler avec les communes limitrophes, où la densité est trois à quatre fois inférieure.

Reconquérir des résidences principales dans Paris

Pour reconquérir des résidences principales dans Paris, Cédric Villani propose tout d’abord de réguler plus strictement les plateformes de location de type Airbnb. Il veut ainsi plafonner le nombre de nuités à 60 jours de façon à s’aligner sur des métropoles européennes telles que Amsterdam et Genève. Cédric Villani souhaite également renforcer la lutte contre les fraudes en renforçant les moyens des agents assermentés de la mairie de Paris.

L’augmentation de l’offre de logements en location à Paris passera également par une évolution de la fiscalité sur les résidences secondaires et les logements vides ainsi que par la création d’un pack 100% garanties financé par la ville (cautions, impayés, dégradations) qui incitera les propriétaires à remettre des logements sur le marché locatif.

Atteindre l’objectif de 25 % de logements sociaux dans Paris

Pour atteindre l’objectif de 25% de logements sociaux à Paris, Cédric Villani propose de créer 22 000 logements sociaux pour les classes populaires et moyennes en s’appuyant sur les trois levier que constituent la préemption, la construction et le conventionnement. Cet effort représentera un investissement de 1,2 milliard d’euros sur l’ensemble de la mandature. Ces nouveaux logements sociaux ne seront pas concentrés dans les 13e, 19e et 20e arrondissement où la proportion de logements sociaux est déjà bien plus forte que dans le reste de Paris.

Nous faciliterons l’accès des jeunes au logement avec 3 000 logements étudiants supplémentaires et une plateforme de mise en relation intergénérationnelle comme celle développée en Nouvelle-Aquitaine (« Un, Deux, Toît »).

Investir dans la qualité des logements

Nous investirons dans la qualité des logements en multipliant par dix le rythme de rénovations thermiques dans les copropriétés privées, en simplifiant les dispositifs actuels d’aide à la rénovation thermique et en fixant aux bailleurs sociaux des objectifs ambitieux de rénovation et d’entretien du parc social.

Offrir des logements abordables avec les communes limitrophes

Nous développerons l’offre de logements abordables avec les communes limitrophes en incitant les bailleurs sociaux parisiens à se regrouper ceux des communes limitrophes. Pour financer ces opérations, nous cèderons 20 000 logements détenus par les bailleurs sociaux parisiens en dehors de la première couronne aux Offices Publics de l’Habitat (OPH) locaux.

Cédric Villani, Isabelle Saporta, Rayan Nezzar, Pierre Henry, Bouchra Nazzal, Delphine Goater

Je suis le seul candidat à défendre un projet, pas un parti

Ce jeudi 30 janvier, Cédric Villani, candidat indépendant à la Mairie de Paris, était l’invité de la journaliste Ruth Elkrief sur BFM TV.

C’est en candidat indépendant et déterminé que Cédric Villani s’est présenté pour sa première prise de parole après son exclusion par l’appareil politique de La République en Marche. « De tous les candidats à la Mairie de Paris aujourd’hui, je suis le seul à ne pas défendre un parti mais un projet » a ainsi estimé le mathématicien. Rappelant les raisons de son engagement auprès d’Emmanuel Macron en 2017, Cédric Villani s’est livré à une véritable critique des partis politiques : « Si je suis entré en politique, c’est précisément pour dépasser les appareils » a-t-il déclaré.

Ce ne sont pas les partis qui vont faire cette élection

Interrogé par la journaliste Ruth Elkrief sur sa stratégie d’alliance, le candidat indépendant a rappelé sa volonté d’alternance : « Je souhaite un changement de l’équipe actuelle qui a démontré au cours de ce mandat à quel point elle gouvernait dans la pagaille, avec un manque de méthode et de rigueur ». Il faudra donc tout à la fois réparer le Paris de 2020 et préparer 2030.

Cédric Villani a ensuite réaffirmé sa démarche de construction d’un projet avec et au service des Parisiennes et des Parisiens. « Aujourd’hui, ce qui compte vraiment, c’est la démarche par rapport aux Parisiennes et aux Parisiens. Ce ne sont pas les partis qui vont faire cette élection ».

Il faut agrandir Paris

Questionné sur son identité politique, Cédric Villani est revenu sur son itinéraire de scientifique en politique : « Je suis un scientifique entré en politique avec la conviction humaniste que les sciences ont beaucoup à apporter en politique ». Parmi les grands enjeux auquel la capitale doit aujourd’hui faire face, Cédric Villani a évoqué l’urgence climatique et l’agrandissement de Paris.

Sur ce dernier point, il a développé sa vision d’un Paris en grand dans lequel des communes limitrophes telles que Montreuil ou Neuilly pourraient devenir des arrondissements du Nouveau Paris. Selon le candidat indépendant, il s’agit de la seule solution pour coordonner les politiques de solidarité, de logement ou de déplacement et ainsi résoudre les problèmes très concrets auxquels sont confrontés les franciliens.

Propositions de Cédric Villani pour le vélo à Paris

Cédric Villani dévoile ses propositions pour le vélo à Paris

Cédric Villani était, mercredi 29 janvier 2020, l’invité de l’association Paris en Selle pour présenter ses propositions pour développer les mobilités douces et l’utilisation du vélo à Paris.

Depuis 15 ans, l’usage de la voiture individuelle a reculé dans Paris comme dans d’autres métropoles. Cependant, la circulation de plus en plus congestionnée accentue les émissions de CO2 et rend indispensable le développement des mobilités douces au premier rang desquelles figure le vélo. Avec moins de 5% des déplacements en vélo, Paris accuse un retard par rapport à d’autre villes françaises telles que Strasbourg ou Bordeaux.

Pour développer l’utilisation du vélo à Paris, Cédric Villani a insisté sur trois aspects liés à son programme : l’éducation aux mobilités douces, le développement d’un plan vélo à l’échelle de la métropole et l’entretien de la flotte publique et privée de vélos.

Gagner la bataille de l’éducation aux mobilités douces

Cédric Villani entend tout d’abord sensibiliser les jeunes Parisiens qui seront les « velotaffeurs » de demain. Le mathématicien et candidat indépendant à la Mairie de Paris propose donc de passer à tous les élèves Parisiens un permis cycliste en CM2 au terme d’une formation d’une dizaine d’heures. Aujourd’hui, 2 % de la population française ne sait pas manœuvrer un vélo et 20 % n’est pas à l’aise avec ce mode de déplacement.

Les conflits d’usage de l’espace public entre cyclistes, automobilistes, véhicules de livraison, piétons, utilisateurs de trottinettes figurent également parmi les freins à l’utilisation du vélo. Pour apaiser l’espace public nous distinguerons systématiquement les pistes cyclables par l’utilisation d’une couleur spécifique sur la chaussée, nous aménagerons dans chaque arrondissement des micro-quartiers apaisés (piétonnisés et végétalisés) et nous étendrons les « zones 30 », notamment dans l’ouest parisien où il y en a peu aujourd’hui.

Nous développerons, par ailleurs la vidéo-verbalisation pour les deux roues motorisées ou les véhicules de livraison qui se garent ou empruntent les pistes cyclables, avec une interface numérique simplifiée pour le dépôt de preuves.

Un plan vélo de 400 M€ à l’échelle métropolitaine

Dans Paris intra-muros, nous achèverons le plan vélo actuel pour doter chaque quartier de pistes continues et sécurisées dès 2022 en privilégiant les pistes bidirectionnelles et en réaménageant les 10 carrefours aujourd’hui les plus accidentogènes.

A l’échelle de la métropole, nous étendrons le plan vélo en créant 1000 kilomètres de pistes nouvelles avec les communes limitrophes.

Cédric Villani propose en outre de reconquérir la Petite ceinture, fermée à la circulation de voyageurs depuis 1934, pour l’aménager en véloroute en rocade avec un profil large (7m) et sûr (sans carrefour ni trafic automobile), ainsi qu’en maillon d’une nouvelle stratégie logistique décarbonée avec l’expérimentation de vélos-cargos. Elle bénéficiera d’un éclairage intelligent pour les tunnels et laissera des espaces de balades piétonnes pour les familles ;

Pour les propriétaires de vélos individuels, nous proposerons une offre de vélo-stationnement sécurisé et protégé à moins d’une minute de chaque logement et du lieu de travail (5 000 vélos déclarés volés chaque année à Paris), en prévoyant notamment des garages à vélos à proximité des gares pour favoriser l’intermodalité et incitant entreprises, copropriétés et bailleurs sociaux à aménager des places en garages souterrains.

Assurer l’entretien de la flotte publique et privée pour améliorer sa résilience

Pour développer un écosystème d’entretien des vélos et allonger leur durée de vie, nous mettrons en place un forfait de mobilités comprenant deux visites techniques par an auprès de réparateurs et de recycleries.

Nous établirons un plan d’amélioration en 6 mois de la qualité du service Vélib’ pour réduire la proportion de flotte indisponible et optimiser l’allocation des vélos libres en station. Les vélos à assistance électrique (VAE) seront également doublés, notamment hors Paris intra-muros.

Enfin, nous financerons la gratuité des Vélib’ à hauteur de 20 M€pour tous les deux premières heures pour accélérer le report modal, en particulier pour les étudiants et les jeunes actifs.

Le parti radical de gauche apporte son soutien à Cédric Villani

Le Parti Radical de Gauche (PRG) rejoint Cédric Villani

Allié historique de l’actuelle majorité municipale, le Parti Radical de Gauche (PRG) a fait le choix libre de soutenir Cédric Villani.

(suite…)
Réunion Publique - 23 janvier 2020 Cédric Villani - Hugues Renson

Renson : « Qui mieux que Cédric Villani pour rassembler ? »

Ce jeudi 23 janvier, près de 300 habitants du 7e et du 15e étaient réunis auprès de Cédric Villani, Hugues Renson, Géraud Guibert et Manon Laporte pour une réunion publique.

C’est aux habitants du 15e arrondissement que le vice-président de l’Assemblée Nationale a réservé sa première prise de parole publique depuis son ralliement à Cédric Villani. Entouré de Manon Laporte (cheffe de file pour le 7e) et de Géraud Guibert (chef de file pour le 15e), le député du 15e est revenu sur les raisons de son engagement auprès du mathématicien.

Un choix guidé par la passion et les convictions

« Ma passion, tous ceux qui me connaissent le savent, c’est Paris. Mon affection, tous ceux qui nous connaissent le savent, est réelle et sincère à ton endroit, mon cher Cédric », a-t-il déclaré avant de poursuivre : « Quant à mes convictions, tous ceux qui me connaissent le savent aussi, elles m’ont toujours guidé. Et ce sont mes convictions qui m’ont conduit à faire il y a quelques jours un choix en conscience et en responsabilité, le choix de te soutenir pour construire un Nouveau Paris, mon cher Cédric ».

Hugues Renson a alors livré son analyse de la situation à Paris : une ville qui se dégrade, où la propreté n’est plus garantie et où la sécurité n’est plus assurée. Selon lui, c’est l’identité de Paris qui est trahie lorsque le rayonnement scientifique, universitaire, économique de la ville est négligé au profit de jeux partisans et d’ambitions personnelles. Il faut donc recentrer les priorités de l’action municipale. Urgence climatique, utilisation des sciences au service de la ville et de tous, inclusion, gestion budgétaire rigoureuse, culture accessible, fluidité des déplacements devraient ainsi constituer le cœur de la politique de la Ville de Paris.

Cédric Villani doit devenir le prochain Maire de Paris

L’ancien candidat à l’investiture de La République En Marche a ensuite évoqué sa relation avec Cédric Villani : « Qui incarne le mieux l’esprit de Paris ? Qui est le mieux à même de réunir les ingrédients de cette ville faite d’intelligence, de culture, d’attention à tous, d’audace et d’innovation ? Qui mieux que Cédric Villani pour devenir le prochain Maire de Paris ? »

Après que la salle, pleine pour cette réunion publique ait applaudi Hugues Renson pendant de longues minutes, Cédric Villani a pris la parole. Après avoir chaleureusement remercié son collègue dans l’hémicycle, le candidat à la Mairie de Paris est revenu sur trois priorités pour la ville.

Le candidat à la Mairie de Paris a rappelé plusieurs de ses engagements tels que la réforme des activités périscolaires de la Mairie de Paris en consultant les parents d’élèves et les enseignants ou la lutte contre l’isolement social de nos aînés. Sur ce sujet, Cédric Villani propose de créer dans chaque micro-quartier un tiers-lieu qui soit dédié au soin et à l’accompagnement de nos aînés en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap.

Cédric Villani a par ailleurs développé ses propositions pour refaire de Paris une ville apaisée et vivable pour les familles évoquant tout à la fois son projet de police municipale pour apaiser l’espace public et lutter contre les incivilités, sa politique de propreté et son projet de quartiers apaisés et végétalisés.

Cédric Villani dévoile ses propositions sur la culture

Cédric Villani : la culture sera au cœur du Nouveau Paris

Alors qu’elle semble parfois oubliée des débats, Cédric Villani a dévoilé ce vendredi son programme pour la culture à Paris dans le magazine Vanity Fair. Pour Cédric Villani, la culture sera au coeur du Nouveau Paris.

(suite…)