Cédric Villani, renouer avec la promesse de Paris

Pourquoi nous rejoignons Cédric Villani

Dans une tribune, les 17 chefs de file de Cédric Villani expliquent pourquoi ils ont décidé de s’engager dans la campagne.

Nous sommes enseignant, entrepreneur, magistrat, agent de la fonction publique, dirigeant d’association, salarié, commerçant, élu local ou parlementaire. Mais nous sommes avant tout des Parisiennes et des Parisiens, attachés à une capitale qui a toujours été à l’avant-garde des grands moments politiques et sociaux.

Cédric Villani présente ses chefs de file aux militants du 14e arrondissement
(Mercredi 27 novembre 2019)

Pourtant, comme vous, nous sentons Paris se rétrécir et nous échapper. Nous sentons Paris passer à côté des enjeux qui défient les grandes métropoles.

Paris a cessé de rayonner. La Ville lumière a laissé place au tumulte et au bruit, au stress et à la fatigue. Transports bondés, circulation bouchée, coûts du logement qui explosent, saleté et insécurité : ces constats sont connus, vécus chaque jour. Ils minent le quotidien des Parisiens, qui ne veulent pas se résigner à voir leur ville mal gérée. Au-delà, la tension s’est accrue, une fracture visible divise Paris entre automobilistes et piétons, entre touristes et habitants, entre l’est et l’ouest, entre la gauche et la droite. Une fracture qui oppose la Ville à la Région ou à l’Etat, alors que nous devrions plutôt travailler ensemble pour relever nos défis communs.

Paris ne fonctionne plus. La faute à une gestion partisane et parfois méprisante des affaires municipales. Une gouvernance qui a mis de côté les citoyens et les élus d’opposition, comme si jouir d’une majorité dans les instances du Conseil de Paris suffisait pour susciter l’enthousiasme et l’adhésion.

Paris mérite mieux. Nous voulons retrouver la promesse de Paris. Celle d’une ville qui permet à chacun de s’accomplir, de devenir soi-même, d’y porter des projets, d’y fonder une famille, ou simplement d’y vivre. La promesse d’une ville ouverte, qui permet le brassage des couches sociales et le rencontre des cultures. Cette promesse est aujourd’hui trahie quand Paris chasse ses classes moyennes et populaires, ou que ses élites politiques se complaisent dans un entre-soi qui les déconnectent des citoyens.

C’est pourquoi nous rejoignons Cédric Villani. Nous sommes ses 17 chefs de file dans chacun des arrondissements parisiens, choisis à l’issue d’un vote de confiance auprès de nos soutiens jeudi dernier. Nous ne faisons pas de la politique par discipline, mais par conviction. Pour certains d’entre nous, c’est un premier engagement électoral. D’autres sont déjà élus ou ont participé à la campagne présidentielle de 2017. Tous sommes réunis par la personnalité et le parcours hors du commun de Cédric Villani, scientifique de renommée mondiale, engagé en politique pour servir l’intérêt général.

Notre prochain Maire devra accompagner Paris dans des moments capitaux : réussir les Jeux Olympiques quand le monde aura les yeux rivés sur nous, accueillir le métro Grand Paris Express qui transformera les rapports entre Paris et sa couronne, accomplir enfin la transition écologique avec les habitants et non contre eux. Avec Cédric Villani, nous défendrons une meilleure régulation du marché du logement : 240 000 personnes attendent un logement social alors que, dans le même temps, plus de 200 000 logements restent vacants ou sous-occupés dans Paris. Les prix à l’achat ont dépassé 10 000 euros le mètre carré : il y a urgence à reconquérir des résidences principales intra-muros.

Avec Cédric Villani, nous défendrons la création d’une véritable police municipale, longtemps refusée par l’équipe sortante mais aujourd’hui indispensable face aux incivilités. Pour apaiser l’espace public, nous mobiliserons 4 500 agents dont 1 000 recrutements de policiers municipaux supplémentaires, qui seront formés et équipés pour exercer leurs missions dans chaque quartier. Nous transformerons le statut des agents de la Ville pour respecter la durée légale du temps de travail à 35 heures. Nous ferons confiance aux maires d’arrondissements en leur transférant de véritables compétences, comme la propreté, qui doit être exercée au plus près du terrain.

Nous répondrons aux besoins du quotidien, tout en anticipant les transformations de demain. Le quotidien et l’horizon : c’est en tenant ces deux impératifs que le politique sert au mieux les citoyens. Alors dans cette campagne, certains de nos concurrents diront que l’innovation est un pari et que l’alternance est une folie. Mais pourtant, est-il raisonnable d’espérer demain le progrès en continuant avec les mêmes ? Est-il raisonnable d’espérer le changement en choisissant le conformisme ?

Avec vous, nous renouerons avec la promesse d’une ville qui a toujours été à part. Nous renouerons avec la promesse de Paris.

Les 17 chefs de file de Cédric Villani

  • Anne Lebreton (Paris-Centre), adjointe au maire du 4e arrondissement
  • Hanane Abdelli (5e), salariée devenue cheffe d’entreprise, ancienne référente LREM Paris 5/6
  • Sylvie Smaniotto (6e), magistrate
  • Manon Laporte (7e), avocat, conseillère régionale déléguée spéciale chargée de l’intergénérationnel
  • Isabelle Bordry (8e), entrepreneure dans le numérique
  • Thierry Keller (9e), directeur des rédactions d’Usbek & Rica
  • Pierre Henry (10e), directeur d’une grande association humanitaire
  • Bouchra Nazzal (11e), agent de la fonction publique et suppléante du député LREM Pierre Person
  • Patrick Rebourg (12e), commerçant et restaurateur dans le 12e
  • Amir Ben Merzoug (13e), conseiller en communication politique
  • Hélène Roques (14e), entrepreneure, consultante en développement durable
  • Géraud Guibert (15e), fondateur du think tank La Fabrique écologique
  • Catherine Kratz (16e), avocat, docteure en droit
  • René Silvestre (17e), fondateur du groupe l’Etudiant
  • Lucas Elalouf (18e), juriste en cabinet d’avocats et fondateur du collectif citoyen « Grande Rue »
  • Paula Forteza (19e), députée LREM, spécialiste de nouvelles technologies et de participation citoyenne
  • Rayan Nezzar (20e), enseignant en économie à l’université Paris-Dauphine et haut-fonctionnaire